Exemple n°7 d’articles pour un blog : le comparatif


Dernier article de la série « 7 idées d’articles pour son blog » : le comparatif. Lorsqu’il envisage un achat sur le web, un internaute aura tout intérêt à comparer plusieurs produits avant de faire son choix.

Surtout si l’un des ces produits est le nôtre ! Voici donc quelques conseils, quelques astuces afin de bien savoir rédiger un comparatif produit.

S’inspirer des comparatifs automobiles

La presse spécialisée dans la voiture l’a compris depuis bien longtemps : les gens adorent comparer, les gens adorent savoir si un modèle vaut mieux qu’un autre, ou pas, bref les gens sont à la recherche de conseils, de bons plans, et d’astuces.

Et il faut bien reconnaître que les comparatifs automobiles sont généralement très bien faits : photos à l’appui, commentaires personnels, avantages et inconvénients, notes attribuées, une moyenne globale par véhicule, etc.

Selon le produit que nous souhaitons comparer, nous pourrons plus ou moins nous inspirer de la qualité des comparatifs auto.

Les comparatifs automobiles sont généralement très bien faits. Crédit photo : l'argus.fr

Les comparatifs automobiles sont généralement très bien faits. Crédit photo : l’argus.fr

Apporter des preuves, pas un discours

Encore une fois, la confiance que nous donne (ou pas) l’internaute est cruciale. D’elle, dépendra le bouche-à-oreille, le partage sur les réseaux sociaux, et tout simplement la renommée de notre entreprise ou de notre structure à long terme.

Tout comme nous l’avons vu lorsqu’on souhaite mettre en avant un produit, une gamme, ou lorsqu’on fait un test terrain, on aura tout intérêt à être impartial, et donc à se mettre réellement dans la peau de l’internaute / utilisateur / client, afin de donner un avis objectif. Avec des avantages et des inconvénients pour chacun des produits que l’on va comparer.

Des photos, toujours des photos

On connaît l’adage : une bonne photo vaut mieux que mille mots. Toujours dans l’optique que l’internaute puisse se mettre à notre place, on n’hésitera pas à utiliser des photos en situation des produits qu’on va comparer.

Même si pour nous, cela nous paraît évident, des photos permettront à l’internaute de vérifier, de valider des points qui lui paraissent importants.

Exemple d’article-comparatif

Dans mon précédent job, j’ai souvent été amené à rédiger des comparatifs de produits, dans le domaine de la montagne et de ses activités liées : randonnée, ski de randonnée, bivouac, alpinisme, escalade, etc. Je vous propose un exemple concret, et très bien référencé dans les pages de résultats des moteurs de recherche (2ème position à ce jour). Retrouvons-nous à la fin de cet article pour la conclusion !

Comparatif sacs de couchage valandre

Quoi de plus important qu’un bon sac de couchage, chaud et rassurant, quand on part en expédition ? Avec la tente, il sert de refuge et de barrière contre le froid extrême. Nous avons comparé deux sacs de couchage « grand froid » exceptionnels : le Shocking blue Neo de Valandré (nouveauté 2015), et le Koteka 850 de Sir Joseph. Voici les résultats.

Préambule

Pour ce test, nous avons comparé deux longueurs identiques, pour des personnes mesurant au maximum 185cm. Ces deux sacs de couchage existent également pour des personnes mesurant jusqu’à 195cm (grande taille), ou au contraire pour des personnes mesurant jusqu’à 168cm (petite taille).

Les températures données ci-dessous sont établies selon la norme européenne EN 13537. Par exemple, avec le sac de couchage Koteka 850, nous avons les températures suivantes :

-10° / -16° / -34°C (confort / limite / extrême)

  • Température de confort : température pour laquelle un mannequin est allongé confortablement, à l’équilibre thermique.
  • Température limite : température pour laquelle un mannequin est recroquevillé en position foetale, à l’équilibre thermique.
  • Température extrême : température à partir de laquelle un mannequin risque une hypothermie.

En moyenne, calcul fait auprès de 14 modèles de différentes marques (Millet, Sea to summit, Mountain Hardwear, The North Face, etc.), la différence constatée entre la température confort et la température limite est de 6.3°C. Sur le modèle Shocking blue Neo de Valandré, la différence annoncée est de 7.9°C.

Le comparatif en chiffres

Modèles  VALANDRÉ 
Shocking blue Neo
 SIR JOSEPH 
Koteka 850
Photos shocking-blue-neo-01b Comparatif-valandre-shocking-blue-neo-sir-joseph-koteka-19
Températures norme EN 13537 -11° / -19° / -42°C
(confort / limite / survie)
-10° / -16° / -34°C
(confort / limite / survie)
Poids total 1320 grammes 1190 grammes
Volume compressé 9.5 litres 4.5 litres
Plume Oie Oie
Pouvoir thermique 800 CUIN 800 CUIN
Répartition garnissage 95% duvet
5% plumettes
95% duvet
5% plumettes
Poids garnissage 771 grammes 850 grammes
Taille extérieure 215 cm 215 cm
Taille intérieure max  185 cm 185 cm
Forme sarcophage oui oui
Collerette épaules oui oui
Construction construction tubulaire en arche compartiments à cloisons en H
(évite les ponts thermiques)
Zip 3/4 avec collerette de protection intégral avec collerette de protection
Prix fabricant TTC 664 € 549 €

Zoom sur le sac de couchage
VALANDRÉ Shocking blue Neo

Source : catalogue Valandré.

Le Shocking Blue Néo est un sac 4 saisons d’une qualité exceptionnelle, destiné au froid et aux conditions d’altitude. D’un poids relativement faible (1323g), il est devenu un habitué incontesté des camps de base.

Zoom sur le sac de couchage VALANDRÉ Shocking blue Neo

Zoom sur le sac de couchage VALANDRÉ Shocking blue Neo

Ce sac garni de duvet d’oie grise fermier (filling power 800+) comporte 32 compartiments pré-coupés de forme 100% anatomique, 80 pièces de tissu assemblées dans une construction 3D et, nouveauté, un zip latéral de 135cm.

Le Shocking blue Neo ouvert.

Le Shocking blue Neo ouvert.

La « Footbox » est spacieuse et confortable et la collerette efficace pour garder l’air chaud à l’intérieur. La capuche intègre le profil 3D en demi-lune et son cordon de serrage permet un ajustement au plus près des formes du visage et du cou.

Zoom sur le sac de couchage
SIR JOSEPH Koteka 850

Le Koteka 850 Sir Joseph est un sac de couchage grand froid 4 saisons, extrêmement léger et compact, idéal en bivouac et pour les aventures où chaque gramme compte.

Zoom sur le sac de couchage SIR JOSEPH Koteka 850

Zoom sur le sac de couchage SIR JOSEPH Koteka 850

Norme EN 13537.

Norme EN 13537.

Un poids de 1190g incroyable pour un sac de couchage de -10°C confort / -16°C Limite confort homme ! Le plus léger des sacs de couchage de sa catégorie. On apprécie particulièrement sa fabrication 100% européenne, ainsi que le soin apporté aux animaux. Tissus déperlant de grande qualité.

Un gonflant très chaud et très rassurant pour le Koteka 850.

Un gonflant très chaud et très rassurant pour le Koteka 850.

Zoom sur la partie haute du sac Sir Joseph

Zoom sur la partie haute du sac Sir Joseph

Sa construction en H des compartiments permet d’éviter les ponts thermiques et les déplacements internes de plumes. Sa capuche est chaude et très enveloppante. On apprécie sa collerette 2D, son zip double curseur, et le détail qui fait toute la différence : une double chambre pour les pieds, afin de garantir un maximum de chaleur.

Là où le sac de couchage Koteka 850 fait des merveilles, c’est sur sa légèreté et sur sa compressibilité : testé avec une sac de compression Sea to summit en taille M (4.5 litres, vendu séparément) :

Testé avec un sac de compression Sea to summit en taille M (4.5 litres)

Testé avec un sac de compression Sea to summit en taille M (4.5 litres)

L’avis Montania

« Clairement, on a ici deux sacs de couchage d’une qualité de fabrication exceptionnelle : forme sarcophage, qualité du garnissage, pouvoir thermique, construction des compartiments, etc. Tout est prévu pour pouvoir passer des nuits confortables, même par des températures vraiment basses.

La marque française Valandré possède un savoir-faire empirique et est réputée comme telle, à juste titre. Tandis que la marque Sir Joseph fait office de challenger sur le marché très fermé des sacs de couchage haut de gamme. Oui, mais quel challenger !

Les oies de Valandré sont élevées dans le Gers, en France. Alors que les oies de Sir Joseph sont élevées en République Tchèque, en Hongrie, et en Pologne. Les hivers y étant plus rigoureux qu’en France, la qualité du duvet naturellement développé est par conséquent supérieure.

Avec une compressibilité de 4.5 litres, le modèle Sir Joseph satisfera celles et ceux qui ont besoin d’un encombrement minimum, et où chaque gramme compte (1190 grammes : le plus léger de sa catégorie).

Avec un poids de garnissage supérieur de 80g, le sac Koteka 850 de Sir Joseph est pourtant plus léger de 130g que le Shocking blue Neo de Valandré. Rappelons qu’il s’agit de sacs de couchage taillés pour les expéditions et les trekkings lointains, où les notions de volume et de poids sont importantes.

Le sac de couchage Valandré Shocking blue Neo est un excellent sac de couchage, mais un peu plus lourd, moins compressible, et un peu plus onéreux.

Pour une différence de 1.6°C en température confort, notre préférence va vers le plus léger et le plus compressible des deux sacs : le Koteka 850. »

P1030056

Article publié initialement pour Montania Sport et visible à l’adresse suivante : http://www.montania-sport.fr/2015/03/sac-de-couchage-expedition-comparatif-sir-joseph-koteka-850-valandre-shocking-blue/

Conclusion

Impartialité, exigence, souci du détail, conseil : tels sont les qualités à mettre en avant lorsqu’on veut rédiger un bon comparatif produit.

 

Quant à la question « Faut-il prendre position pour tel ou tel produit à la fin d’un comparatif ? », ma réponse est clairement : oui ! C’est justement ce qui plaît quand on lit un comparatif : qui gagne le match ?

 

Étant donné que nous avons argumenté de façon impartiale pendant le comparatif, quitte à établir des notes, alors nous pouvons prendre position et choisir en tout état de cause tel produit, plutôt que l’autre. En expliquant pourquoi. Ainsi l’internaute sera à-même de voir si vos arguments correspondent aux siens.

 

Cordialement, Nicolas Fougerousse

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ou à réagir en rédigeant votre commentaire ci-dessous ! Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :

Exemple n°7 d’articles pour un blog : le comparatif

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.