Exemple n°6 d’articles pour un blog : parler d’une gamme de produits


Dans un article précédent, je vous ai parlé de la mise en avant d’un produit unique. Ici, nous allons voir comment faire l’éloge d’une gamme de produits.

Autant parler d’un seul produit peut sembler facile, autant parler d’une gamme de produits, ou d’une gamme d’un fabricant en particulier, peut vite s’avérer complexe et délicat.

En effet, il ne s’agit pas d’additionner des fiches descriptives de produits et de les mettre bout à bout. Non, il va falloir encore et toujours servir les intérêts de nos internautes. Or, quelle est la problématique récurrente d’une personne face à une gamme de produits ? S’y retrouver. Comprendre la gamme. Pour mieux faire son choix.

Parler d'une gamme de produits, ou comment aider à choisir ? Photo : Kyle Pearce.

Parler d’une gamme de produits, ou comment aider à choisir ? Photo : Kyle Pearce.

Être celui ou celle qui va aider

Cela nous est forcément déjà arrivé, face à un rayon de produits apparemment tous similaires : lequel choisir ? Ok, on voit bien qu’a priori il y a des tailles différentes, des couleurs différentes, des puissances différentes (par exemple), mais lequel va correspondre à mon besoin ?

Si en face de nous on a un vendeur qui va nous détailler chaque produit pour nous aiguiller, on risque bien de ne plus jamais revenir dans ce magasin ! Non, ce dont on a besoin à ce moment précis, ce sont 2 aspects :

  • connaître les critères de choix
  • comprendre la gamme dans ses grandes lignes

C’est là qu’on verra si le vendeur fait bien son job, à savoir nous poser les bonnes questions, et à savoir synthétiser son offre pléthorique. Rappelons-nous : nous nous moquons éperdument des caractéristiques de tel ou tel produit. Ce qui nous intéresse, c’est ce qu’on va pouvoir faire avec ce produit, et quels seront les bénéfices à utiliser ce produit.

Faut-il choisir à la place du client ?

Une fois qu’on a pu poser les bonnes questions à notre client potentiel, après qu’on lui ait expliqué quels étaient les critères de choix, ainsi qu’une vision synthétique de la gamme, si le client nous pose la question « Et vous, si vous étiez à ma place, vous prendriez quoi ? », cela veut dire qu’on a mal fait notre job.

En effet, notre job consiste à amener le client à se poser les bonnes questions, afin qu’il trouve lui-même les bonnes réponses. Les gens sont intelligents, ils sont tout à fait capables de se poser des questions et d’y répondre. Cela peut parfois demander du temps, mais c’est un signe d’engagement réciproque.

Si le client nous demande impérativement de choisir à sa place, alors on peut sélectionner par exemple 2 ou 3 produits de la gamme, expliquer rapidement les avantages et les inconvénients de chacun, en fonction des questions précédemment posées. Dès lors, le client potentiel devrait être capable de faire son choix. Si non, c’est qu’il n’est pas prêt, ou pas « acheteur ».

Quelles différences entre un magasin et le web ?

Le scénario ci-dessus se situe plutôt en magasin, avec deux personnes en face-à-face. Il me paraissait important de faire ce parallèle pour dire que sur le web, on sera confronté aux mêmes problématiques, avec encore moins de temps et/ou encore moins d’attention de la part de l’internaute.

Le schéma directeur reste donc le même :

  • de quoi a besoin d’internaute ? Pour quelle utilité ?
  • quels sont les critères de choix à prendre en compte ?
  • quelles sont les grandes lignes de la gamme de produit ?
  • quels sont les avantages et inconvénients des 2 ou 3 produits qui se retrouvent en « shortlist » ?

Exemple d’article présentant une gamme de produits

Dans mon précédent job, j’ai souvent été amené à rédiger des mises en avant de gammes de produits, ou de gammes de fabricants, dans le domaine de la montagne et de ses activités liées : randonnée, ski de randonnée, bivouac, alpinisme, escalade, etc. Je vous propose un exemple concret, et très bien référencé dans les pages de résultats des moteurs de recherche (6ème position à ce jour). Retrouvons-nous à la fin de cet article pour la conclusion !

Voici ci-dessous un exemple d’article dédié à une gamme de produit d’un fabricant :

Lampe-frontale-petzl

Comment bien choisir sa lampe frontale ? Après notre article consacré au mode d’alimentation des lampes frontales (piles ou batterie ?), voici quelques explications fournies par le fabricant PETZL pour être certain de faire le bon choix de lampe en fonction de l’utilisation qu’on va en avoir.

Selon l’activité principale pour laquelle vous allez avoir besoin d’une lampe frontale, les critères de choix seront différents. Puissance, autonomie, forme du faisceau, mode d’éclairage, énergie, poids, voici quelques explications.

Crédit photo couverture : Petzl / Marc Daviet

Crédit photo : Petzl / Nicolas Assael

Crédit photo : Petzl / Nicolas Assael

La puissance d’une lampe frontale PETZL

La puissance lumineuse (ou flux lumineux) correspond à la quantité totale de lumière qu’une lampe émet dans toutes les directions. Elle est exprimée en lumens (lm) et est mesurée en laboratoire par une sphère. Plus une lampe affiche une valeur élevée en lumens, plus la quantité de lumière émise est importante et mieux on voit.

Attention, cependant, à ne pas confondre les valeurs en lumens et les distances, car la distance d’éclairage est, elle, principalement liée à la forme du faisceau et non à la valeur en lumens (voir plus bas).

LightingSPORT-brightness

La distance d’éclairage d’une lampe frontale PETZL

La distance d’éclairage est directement liée à l’optique utilisée dans la lampe. L’optique permet de donner une forme au faisceau. Ainsi, on peut obtenir un faisceau très focalisé ou à l’inverse un faisceau très large.

La puissance en lumens n’est donc pas suffisante pour que la distance d’éclairage soit élevée : avec une puissance de 200 lumens et un faisceau très large, on n’éclaire pas à plus de 20 mètres. À l’inverse, une lampe offrant 100 lumens, mais dotée d’une optique très focalisée, permet de voir à 70 mètres.

La forme du faisceau est un élément clé dans le choix de sa lampe. Il faut s’assurer que le faisceau choisi correspond bien à l’usage que l’on souhaite faire de sa lampe. Un faisceau large ne sera pas adapté pour voir au loin en montagne. De la même façon, un éclairage focalisé ne sera pas confortable pour regarder à portée de main ou lire une carte. C’est pourquoi l’offre de lampes Petzl est conçue, entre autre, autour de ce critère. Ainsi, les lampes proposent différentes formes de faisceaux, afin d’être adaptées au mieux aux divers besoins des utilisateurs. Cela va du faisceau large pour voir à portée de main, au faisceau focalisé pour voir au loin ou sonder un endroit précis.

lightingSPORT-faisceau-largeFaisceau large

Un faisceau large diffuse une lumière de proximité homogène adaptée aux activités statiques ou nécessitant peu de déplacements rapides.

Activités : voyage, famille, enfants, camping, bricolage, usages domestiques, dépannage, lecture, etc.

lightingSPORT-faisceau-mixteFaisceau mixte (large + focalisé)

Un faisceau mixte (large + focalisé) allie une base large pour bien voir ses pieds à un faisceau focalisé pour avoir de la profondeur. Ce faisceau est adapté à la vision de proximité et aux déplacements.

Activités : randonnée, trek, alpinisme, spéléologie…

lightingSPORT-faisceau-focaliseFaisceau focalisé

Un faisceau focalisé concentre la lumière de façon à éclairer sur une longue distance et permet ainsi de voir au loin avec précision.

Activités : trail running, expédition, alpinisme technique, ski de randonnée, raid multiactivité, vélo, course d’orientation…

L’autonomie d’une lampe frontale PETZL

L’autonomie est une donnée déterminante dans le choix d’une lampe, car elle conditionne la durée effective pendant laquelle on peut utiliser celle-ci. On mesure l’autonomie de ses lampes selon des protocoles (différents selon les technologies utilisées) qui définissent un niveau de lumière minimum acceptable. En dessous de ce niveau, on considère que la quantité de lumière n’est plus suffisante, que ce soit pour se déplacer, lire ou pour toute autre activité.

Pour une quantité d’énergie donnée, l‘augmentation de la puissance lumineuse entraîne systématiquement une diminution de l’autonomie et inversement.

Autonimie-lampe-frontale

Les technologies d’éclairage PETZL

Il existe plusieurs technologies d’éclairage qui permettent de gérer puissance, autonomie et distance d’éclairage selon les types d’activités auxquelles sont destinées les lampes. C’est un paramètre majeur dans le choix d’une lampe.

Chez PETZL, il existe 3 technologies de gestion du mode d’éclairage :

  • Standard lighting
  • Constant lighting
  • Reactive lighting

L’éclairage Standard Lighting

C’est le compromis idéal entre puissance et autonomie. La puissance lumineuse annoncée est la puissance maximale obtenue à l’allumage. Après quelques minutes, elle décroit jusqu’à s’éteindre plusieurs dizaines d’heures plus tard.

Les lampes frontales disposent d’une source d’énergie qui alimente directement les leds. La puissance lumineuse décroît au fur et à mesure que la source d’énergie se décharge, offrant une autonomie très longue. La lampe éclaire intensément durant les premières minutes, puis de moins en moins au fil des heures.

Toutes les lampes avec éclairage Standard lighting ont une caractéristique commune : plus la puissance lumineuse délivrée à l’allumage est importante, plus elle décroît rapidement.
PETZL a donc fait le choix de limiter l’utilisation du Standard lighting aux produits dont la puissance lumineuse ne sera pas divisée par deux après une heure d’utilisation afin de préserver un éclairage réellement exploitable par l’utilisateur.

Exemples de lampes frontales PETZL utilisant la technologie Standard Lighting :

Courbe de la technologie Standard lighting, avec une lampe frontale de 80 lumens de puissance.

Courbe de la technologie Standard lighting, avec une lampe frontale de 80 lumens de puissance.

L’éclairage Constant Lighting

La technologie Constant Lighting procure un éclairage confortable qui ne diminue pas dans le temps : une régulation électronique permettant d’obtenir une puissance lumineuse qui reste identique dans un temps prédéterminé.

Pour les besoins de puissance lumineuse supérieure, certains modèles proposent un mode BOOST qui permet d’accéder ponctuellement à une puissance maximale.

Enfin, lorsque la phase d’éclairage constant s’achève, l’éclairage de réserve offre une puissance lumineuse plus faible sur plusieurs dizaines d’heures permettant de pouvoir finir une activité.

Même avec cette technologie, la puissance lumineuse à l’allumage décroit pendant quelques secondes pour atteindre une puissance lumineuse stabilisée, mais la valeur annoncée correspond à l’éclairage stabilisé réellement utilisable et non à la valeur obtenue seulement à l’allumage de la lampe.

Exemples de lampes frontales PETZL utilisant la technologie Constant Lighting :

Courbe de la technologie Constant lighting : la puissance lumineuse reste identique, puis s'affaisse.

Courbe de la technologie Constant lighting : la puissance lumineuse reste identique, puis s’affaisse.

L’éclairage Reactive Lighting

Cette technologie exclusive développée par PETZL permet d’optimiser automatiquement la puissance lumineuse disponible en fonction de l’autonomie choisie. La puissance d’éclairage et/ou la forme du faisceau s’adaptent instantanément aux besoins de l’utilisateur. Les valeurs annoncées sont les maximum et minimum d’une puissance qui varie tout au long de l’utilisation.

En effet, orienté dans la même direction que les yeux, un capteur de luminosité – intégré à la lampe frontale – mesure et analyse la quantité de luminosité réfléchie. La forme du faisceau et la puissance de la lampe sont ainsi adaptées instantanément et automatiquement à vos besoins.

Cette technologie innovante fonctionne sur des lampes équipées d’une batterie rechargeable et est particulièrement adaptée pour des utilisations intensives.

Exemples de lampes frontales PETZL utilisant la technologie Reactive Lighting :

Le capteur de luminosité est intégré à la lampe frontale.

Le capteur de luminosité est intégré à la lampe frontale.

La distance d'éclairage et la puissance lumineuse s'adaptent automatiquement.

La distance d’éclairage et la puissance lumineuse s’adaptent automatiquement.

Une puissance lumineuse qui s'adapte à vos besoins réels de lumière.

Une puissance lumineuse qui s’adapte à vos besoins réels de lumière.

Voici également une vidéo explicative :

Le poids d’une lampe frontale PETZL

Ultra-légères, légères, ou tout simplement en rapport avec la puissance disponible, les lampes frontales PETZL correspondent à toutes les attentes des utilisateurs : de 27g pour la plus légère, jusqu’à 370 grammes pour la plus puissante.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, une lampe frontale à batterie n’est pas forcément plus lourde qu’une lampe frontale à piles, à puissance équivalente.

Une lampe frontale à batterie (ex : Petzl Tikka R+) pèse 115g, batterie incluse. Son équivalent en piles (ex : Petzl Tikka XP) pèse 85g nue + 35g de piles = 120g.

Lampe frontale PETZL : piles ou batterie ?

Dans un article précédent, nous avions expliqué quelles étaient les différentes sources d’énergie possibles pour l’utilisation d’une lampe frontale. Voici la conclusion à laquelle nous étions arrivés :

« Le marché reste encore largement dominé par les lampes frontales à piles, mais à poids équivalent, et avec les nombreux systèmes de recharge qu’il existe désormais (USB, secteur, solaire, etc.), les lampes frontales à batterie représentent un avantage non-négligeable aux contemplateurs de la nature que nous sommes : l’écologie. Même si de plus en plus de personnes recyclent leurs piles ou leurs batteries, il sera toujours plus économique et plus logique, donc écologique, d’utiliser plusieurs fois une seule batterie que des dizaines de piles. »

Piles ou batterie ?

Piles ou batterie ?

L’avis Montania

 « Il n’est pas toujours facile de choisir sa lampe frontale. Il est vrai que les critères classiques de puissance lumineuse et d’autonomie sont importants.
Mais il faut ajouter également la distance d’éclairage, qui elle dépendra en grande partie de la forme du faisceau, et non de la puissance lumineuse. Pour faire simple, avoir une lampe frontale de 500 lumens mais avec un faisceau très large ne servira pas à grand chose pour voir loin sur un glacier, par exemple.

PETZL a développé 3 technologies d’éclairage (standard, constant, reactive) qui permettent de coller parfaitement à l’utilisation qu’on a d’une lampe frontale. Et ces utilisations seront bien différentes selon qu’on fasse de la spéléo, de l’alpinisme, ou du trail.

La technologie Reactive lighting devrait naturellement se développer, puisque c’est la seule technologie qui permet d’adapter automatiquement la puissance et la forme du faisceau en fonction de la luminosité ambiante et de la distance à éclairer. »

Petzl-marc-daviet-2

Article publié initialement pour Montania Sport et visible à l’adresse suivante : http://www.montania-sport.fr/2015/05/lampe-frontale-petzl-comment-bien-la-choisir

Conclusion

Comme je le disais en préambule, parler d’un produit et parler d’une gamme de produits comporte un certain nombres de différences. Le point commun aux deux ? Notre démarche de conseil, notre capacité à poser les bonnes questions, notre capacité à synthétiser, notre capacité à rendre simple quelque chose de complexe.

 

Mais simple ne veut pas dire simpliste. Tant que l’internaute n’aura pas trouvé l’information qu’il cherche, il continuera de chercher, que ce soit sur votre site, ou pas. Pour moi, la mise en avant d’une gamme de produits doit s’apparenter à l’élaboration d’un dossier. Cela me fait penser aux dossiers techniques de la Fnac, vous savez, « comment choisir son appareil photo », « comment choisir sa télévision », etc.

 

Apporter la juste dose de technique, de conseil, de synthèse, afin que l’internaute, le client, puisse faire son choix par lui-même, en toute connaissance, en toute intelligence.

 

Cordialement, Nicolas Fougerousse

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ou à réagir en rédigeant votre commentaire ci-dessous ! Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :

Exemple n°6 d’articles pour un blog : parler d’une gamme de produits

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.