Exemple n°2 d’articles pour un blog : le test terrain


Voici le deuxième article consacré à la série « 7 idées d’articles professionnels pour son blog ». Dans cet article, nous allons parler du test terrain.

« Quand c’est vous qui le dîtes, c’est un mensonge. Quand vous le démontrez par un test en conditions réelles, cela devient une preuve. »

Le vieil adage « Fait, au lieu de parler ! » prend ici tout son sens. En effet, quand on veut parler d’un produit, d’un service, ou d’une expérience, quoi de plus pertinent et efficace qu’un test terrain en conditions réelles ?

N’importe quel produit, ou n’importe quelle idée au monde, ne vaut rien tant qu’il ou elle n’a pas été testé(e) par de « vrais » gens et dans des conditions d’utilisation au quotidien.

Test

Tester un produit ou un service est incroyablement efficace. Photo : Andy Rennie.

Réduire la peur de l’inconnu

Les services R&D (Recherche & Développement), innovation, design, marketing, des entreprises le savent bien : avant un lancement industriel à grande échelle, les produits sont testés, essayés, éprouvés, améliorés, puis re-testés, re-essayés, re-éprouvés, etc. avant d’être mis sur le marché. Qui plus est quand un produit ou un service est novateur…

C’est humain, il existe, la plupart du temps, un frein mental à utiliser ou acheter un produit ou un service qu’on ne connaît pas, surtout si l’entreprise qui le vend n’a pas encore « fait ses preuves ».

Le test terrain, ou test en conditions réelles, permet de débloquer des craintes, justifiées ou non. D’ailleurs, nous sommes bien plus enclins à utiliser un produit quand un ami nous en a fait les éloges parce qu’il l’a déjà utilisé. N’est-ce pas ?

Faire comme si le client l’avait entre les mains

Avec les magasins ayant « pignon sur rue », on peut toucher le produit, se rendre compte d’un certain nombre de paramètres, comme la taille, le poids, l’aspect au toucher, la solidité apparente, la praticité requise, etc. Ce qui sera déterminant pour l’achat potentiel du dit produit.

Dans le cas de la vente en ligne, l’internaute ne peut pas toucher, il ne peut pas se rendre compte. Le seul sens en éveil est la vue. C’est d’ailleurs bien la raison pour laquelle les boutiques de vente en ligne centrées sur les chaussures ou le prêt-à-portrer jouent autant sur la qualité des photos, sur les fonctions de zoom, etc.

Tester sur le terrain un produit permet à l’internaute de se mettre « à la place de », comme si c’était lui qui utilisait le produit. Et cela n’a pas de prix. Si en plus, le test terrain est accompagné de retours d’expérience positifs ou d’avis clients élogieux, alors il y a de fortes probabilités pour que l’internaute devienne un acheteur.

Peser les « pour » et les « contre », les avantages et les inconvénients

Aussi infimes soient-ils, n’importe quel produit, n’importe quel service, comporte des avantages………….et des inconvénients. Un test terrain se doit d’être impartial, et de dire ce qui a été apprécié, et ce qui l’a été moins, voire pas du tout. C’est ainsi qu’on gagne en crédibilité et en confiance.

Exemple de test terrain

Dans mon précédent job, j’ai souvent été amené à rédiger des tests terrain dans le domaine de la montagne et de ses activités liées : randonnée, ski de randonnée, bivouac, alpinisme, escalade, etc. Je vous propose un exemple concret, et très bien référencé dans les pages de résultats des moteurs de recherche (2ème position à ce jour). Retrouvons-nous à la fin de cet article pour la conclusion !

Voici ci-dessous un exemple de test terrain réalisé pour faire cuire des aliments lyophilisés en montagne :

Test-terrain-rechaud

Le nouveau réchaud Polaris Optifuel du fabricant OPTIMUS est un réchaud mixte gaz + essence, extrêmement performant, et léger (475 grammes). Gaz, essence, pétrole, kérosène, gazole, bref, de quoi s’adapter à toutes les destinations autour du monde. Voici notre test terrain dans les Bauges.

L‘Optimus Polaris Optifuel est la solution la plus aboutie en matière de réchaud technique pour le plein air, grâce à sa polyvalence et sa simplicité d’utilisation. En effet, plus besoin de se poser la question : gaz ou essence ? Les deux, tout simplement !

Avec son gicleur unique, il assure une cuisson optimale quel que soit le combustible utilisé : gaz (cartouches à valve filetée), essence blanche, pétrole lampant, gazole ou kérosène, et ce sans aucun démontage ni changement de pièces (gicleur unique, on passe du mode « gaz » au mode « essence », et inversement, en un rien de temps).


Lorsque vous utilisez des cartouches de gaz, vous pouvez alterner entre le mode faible consommation et le mode « 4 saisons » (gaz sous forme liquide, idéal par temps froid). Pour utiliser cette dernière fonction, il suffit de déployer le trépied intégré au réchaud et de retourner la cartouche.

Voici une vidéo de OPTIMUS (en anglais), qui permet de se familiariser avec ce nouveau réchaud (démonstration d’abord avec le gaz, puis avec l’essence) :

Les conditions du test

Nous avons testé ce réchaud lors d’une balade en raquettes à la Pointe de la Galoppaz (1681m), dans le Massif des Bauges, cet hiver.

Pour des raisons pratiques, seule la cartouche de gaz a été utilisée (test avec la cartouche en position normale, c’est-à-dire pas inversée). La température extérieure était d’environ -1°C, sans compter un peu de vent.

Le but : faire fondre suffisamment de neige pour s’offrir un petit velouté aux champignons ! 🙂

Voici d’abord la vidéo du résultat final :

Et les photos :

On a même monté la boîte (qui a un peu souffert dans la neige…) !

On a même monté la boîte (qui a un peu souffert dans la neige…) !

Le contenu de la boîte : le réchaud, la pompe, une bouteille fuel de 0.4 litre, un kit multitool au cas où, un pare-vent, un réflecteur de chaleur, et une housse de transport. Y’a plus qu’à !

Le contenu de la boîte : le réchaud, la pompe, une bouteille fuel de 0.4 litre, un kit multitool au cas où, un pare-vent, un réflecteur de chaleur, et une housse de transport. Y’a plus qu’à !

Connexion à la cartouche de gaz : check ! Pour encore plus de performance par temps froid, ne pas hésiter à retourner la cartouche (tiges prévus à cet effet).

Connexion à la cartouche de gaz : check ! Pour encore plus de performance par temps froid, ne pas hésiter à retourner la cartouche (tiges prévus à cet effet).

Le réchaud ? Tout simplement le brûleur du Nova, une référence en la matière.

Le réchaud ? Tout simplement le brûleur du Nova, une référence en la matière.

Une bonne neige fraîche. Bon d’accord, le pare-vent a été installé un peu à la va-vite…! :-)

Une bonne neige fraîche. Bon d’accord, le pare-vent a été installé un peu à la va-vite…! 🙂

Eau chaude bientôt prête !

Eau chaude bientôt prête !

Qui c’est qui va se régaler ?

Qui c’est qui va se régaler ?

Le bonheur tient à peu de choses….!

Le bonheur tient à peu de choses….!

Caractéristiques techniques

Désignation Réchaud mixte OPTIMUS Polaris Optifuel (gaz + essence)
Combustible essence (blanche), pétrole lampant, gazole et kérosène
Compris dans le kit réchaud, pompe, multitool, réflecteur de chaleur, pare-vent réglable, housse de rangement
Gaz butane, propane, isobutane
Autonomie 105 min à puissance max. (cartouche gaz de 230 g), 100 min à puissance max. (400 ml de combustible liquide).
Puissance essence blanche: 4200 Watt (14340 BTU), cartouche GPL: 3300 Watt (11267 BTU)
Temps d’ébullition seulement 4 min/litre (gaz), seulement 3,4 min/litre (essence blanche), peut varier selon le climat, l’altitude, etc.
Dimensions (plié) 140 x 80 x Ø 65 mm
Dimensions (plié) livré avec une bouteille de 0,4 litres Optimus
Poids 475 g (avec pompe)

Quelques astuces pour utiliser correctement le réchaud avec du combustible liquide (essence, etc.)

Si la flamme est haute et jaune…

  • Cela signifie que le préchauffage est insuffisant. Attendez environ deux minutes pour que la flamme diminue. le préchauffage est terminé une fois que la flamme devient bleue.
  • La valve de réglage laisse passer trop de combustible. Tournez la poignée vers (-).
  • Le combustible n’est pas pur : utilisez uniquement du combustible à base de pétrole comme l’essence, le kérosène ou le gazole. Ne mélangez jamais différents types de combustibles.
  • Il n’y a pas suffisamment d’oxygène : veillez à ce que l‘air arrive librement jusqu’à votre réchaud.
  • Le gicleur n’est pas bien positionné. Laissez votre réchaud refroidir, puis revissez correctement le gicleur.

Si la flamme n’est pas vive…

  • La pression de la bouteille est insuffisante : actionnez la pompe plusieurs fois (entre 25 et 40 mouvements, selon le remplissage de la bouteille) pour augmenter la pression dans la bouteille.
  • Si vous ne constatez pas d‘amélioration, vérifiez que le cuir de la pompe n‘est pas sec ou endommagé. Assouplissez-le à l‘aide de vos doigts puis lubrifiez-le avec de l‘huile ou remplacez-le.
  • Vérifiez également que la valve de réglage n’est pas bloquée en position ouverte.
  • Enfin, vérifiez que les différents éléments de la pompe sont assemblés correctement.
  • Pour un problème plus sérieux, se reporter à la notice d’utilisation que vous pouvez télécharger ici.

Notre avis

« Vous partez dans nos massifs faire un bivouac pour une randonnée ou pour une course d’alpinisme ? Pas d’état d’âme : optez pour le gaz. Vous allez faire un trekking ou un voyage dans des contrées lointaines et reculées, où vous ne savez pas si vous trouverez les bonnes cartouches de gaz ? Optez pour la bouteille : il y a de l’essence partout dans le Monde ! C’est tout l’intérêt de ce réchaud : selon votre destination et votre activité, vous choisissez le gaz, ou l’essence. Et en plus, il y a un gicleur unique.

Avec un poids de 475g, on est dans la même fourchette que les réchauds fonctionnant uniquement à essence. On aurait tort de se priver du gaz ! Par contre, pour quelqu’un qui utilise habituellement un réchaud à gaz, la différence de poids se fera sentir, c’est certain. C’est le seul inconvénient que nous ayons relevé lors de ce test terrain.

On retrouve l’exceptionnelle qualité de fabrication Optimus bien évidemment. Et tout a été pensé pour que vous puissiez profiter pleinement de votre équipement, grâce à des accessoires vraiment utiles comme le pare-vent, le réflecteur de chaleur, le multi-tool, etc. »

IMG_4145

Le sommet de la Galoppaz en vue (enfin, un peu dans les nuages quand même…).

Article publié initialement pour Montania Sport et visible à l’adresse suivante : http://www.montania-sport.fr/2015/04/rechaud-optimus-polaris-optifuel-le-test-terrain

Conclusion

Le test terrain, et si possible l’avis impartial de clients, est une clé de réussite pour le commerce en ligne. En contrepartie de notre soif compulsive d’achat (tout est facile sur le web), les tests en conditions réelles, les avis clients, ou les discussions sur des forums spécialisés, permettent d’apporter de la rationalité et de la raison.

 

Quand on n’a pas l’opportunité de pouvoir tester un produit, mais qu’un ami ou un membre de notre famille en a déjà un, cela lève d’emblée des blocages psychologiques. Qui n’a jamais entendu dire d’un(e) ami(e) : « tu devrais essayer ce vélo/rouge à lèvres/restaurant/etc., c’est top ! » Et nous, de l’acheter ou d’y aller quelques jours plus tard…

 

Si notre produit, ou notre service, n’est pas encore suffisamment populaire pour qu’il puisse être recommandé par le bouche-à-oreille, le test terrain est un excellent moyen d’y parvenir.

 

Cordialement, Nicolas Fougerousse

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ou à réagir en rédigeant votre commentaire ci-dessous ! Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :

Exemple n°2 d’articles pour un blog : le test terrain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.