Le web peut-il être néfaste pour une entreprise ?


Site internet, blog, réseaux sociaux, autant d’outils pour affirmer sa présence sur le web quand on est une entreprise. Oui, mais existe-il un risque pour que notre stratégie web se retourne contre nous ? Autrement dit, ce qu’on croyait bénéfique peut-il se transformer en quelque chose de néfaste ?

Eh bien tout va dépendre du contenu, du content marketing, c’est-à-dire de ce qu’on va dire à nos internautes, à nos clients, et à nos prospects.

La (belle) poupée gonflable (mais) qui brasse du vent

Imaginons un dîner romantique au restaurant. Un homme, une femme, assis l’un en face de l’autre. Plaçons le rôle de l’homme dans celui d’une poupée gonflable (même si ça nous déplait Messieurs…) : beau, pas une ride, cosmétique à souhait, plutôt statique au niveau des expressions du visage, qui dit des banalités, qui bouge tout le temps mais qui brasse surtout du vent.

La femme en-face, elle, rêve d’un homme : qui a du charme, qui entretient sa peau mais sans en faire des tonnes non plus, qui exprime des émotions, qui pose des questions intelligentes et qui écoute les réponses, qui parle peu mais bien, et qui vise juste.

Vous voyez où je veux en venir n’est-ce pas…
Donc oui, une stratégie web pour une entreprise peut très bien s’apparenter à une poupée gonflable (et gonflante)…………..ou pas. Et c’est selon ce qu’elle a à dire à ses internautes en terme de content marketing.

Oui mais ça, c’était avant…

Avant, retranscrire sa plaquette papier sur un site internet suffisait.
Avant, dire qu’on était le meilleur suffisait.
Avant, il suffisait d’être actif sur le terrain (prospection, phoning, mailing, salons, réseaux locaux, etc.), et plus ou moins passif sur le web.

Oui, mais ça, c’était avant……et je ne vous apprends rien.
En 4 points, je vous propose simplement de faire une petite vérification, afin de s’assurer que notre stratégie de présence sur le web est bien bénéfique pour nous et nos internautes (et accessoirement pour les moteurs de recherche comme Google, par exemple).

1. Blog d’entreprise : la pièce de notre maison où on reçoit ses invités

Un blog d’entreprise, c’est un peu comme une pièce de notre maison. On y a abrite nos articles, nos idées, nos coups de coeur, nos coups de gueule, nos rêves. Ce n’est pas forcément le lieu où nous vivons (cuisine, salon, chambre, salle de bain, etc.), mais plutôt un lieu central et dédié aux gens qu’on reçoit chez soi (sans dévoiler notre intimité), un lieu qui fait le lien entre notre site web institutionnel (commercial ou pas) et notre communauté d’internautes.

Aujourd’hui, il existe bon nombre de solutions technologiques (CMS) faciles et gratuites pour créer un blog. Oui, mais lequel ? Bon, d’accord. WordPress.com (hébergé chez eux), ou WordPress.org (hébergé chez vous), s’il fallait n’en citer qu’un.

Pour faire simple, le blog d’entreprise est un moyen simple et gratuit (ou presque car il va falloir créer du contenu évidemment…) pour diffuser de l’information rapidement et au plus grand nombre, notamment grâce au partage sur nos réseaux sociaux d’entreprise (Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, Scoop.it, Tumblr, Instagram, etc.).

Les questions à se poser :

 

Avez-vous un blog ? Et est-il bien référencé dans les moteurs de recherche ?

WordPress reste à ce jour la solution la plus simple et la plus efficace pour créer un blog et s'assurer qu'il soit bien référencé... Crédit photo : MKH Marketing.

WordPress reste à ce jour la solution la plus simple et la plus efficace pour créer un blog et s’assurer qu’il soit bien référencé… Crédit photo : MKH Marketing.

2. Content marketing : produire moins, produire mieux

Less is more…
La création de contenus (ou d’articles) pour son blog passe souvent par 3 phases :

  • on publie peu (trop peu, ou pas assez régulièrement)
  • puis on publie beaucoup (voire trop et ça énerve tout le monde)
  • puis on trouve l’équilibre en rédigeant moins mais mieux.

Oui, mais qui, quoi, et tous les quand ? Tout dépendra de la taille de notre structure, des moyens financiers alloués, des gens, du marché qu’on vise, etc.

Les questions à se poser :

 

À la question « Qui ? », je répondrais « À qui voulez-vous parler ? ». À la question « Quoi ? », je répondrais « Qu’est-ce qui intéresse vos internautes ? ». À la question « Tous les quand ? », je répondrais « Quel est le bon équilibre selon vous et selon vos internautes ? »

Crédit photo : Floriana.

Pas besoin d’en dire plus… Crédit photo : Floriana.

3. Pourquoi le web a besoin des littéraires ?

En répondant à la question suivante : est-il plus facile d’enseigner à un littéraire de produire des contenus adaptés à internet, ou est-il plus facile d’apprendre à écrire à un développeur informatique ?

Creative writing, storytellling, intrigue, construction d’un scénario, suspense, imagination, personnages, précision, concision, oui les profils littéraires ont un bel avenir……sur le web ! Pourquoi ? Parce qu’on adore les histoires ! Et qu’une histoire au suspense haletant et bien racontée est virale !

Le processus créatif, si on veut qu’il soit rentable, doit forcément passer par deux phases :

  • une phase d’ouverture (quantité) : explorer le champ des possibles en ouvrant toutes les portes, absolument toutes.
  • une phase de fermeture (qualité) : se poser les bonnes questions en y répondant de façon pragmatique et concise.

Afin de bien rédiger pour le web, l’idéal est de trouver un profil littéraire pour la phase d’ouverture, associé à un profil commercial pour la phase de fermeture.

Les questions à se poser :

 

Possédez-vous cette double compétence ? Y’a-t-il quelqu’un dans votre équipe qui a un profil littéraire ET un profil commercial ?

Pour gagner en qualité, le web a besoin des littéraires. Mais pas que... Crédit photo : Fredrik Rubensson.

Pour gagner en qualité, le web a besoin des littéraires. Mais pas que… Crédit photo : Fredrik Rubensson.

4. La diffusion : différents formats……pour différents publics

Une fois que l’article de notre blog est rédigé, il va être important de le diffuser, de le partager, afin que les publics ciblés puissent se l’approprier, et ainsi le partager, etc.

Or, nous ne réagissons pas tous de la même façon à une information. Nous ne sommes pas tous égaux face aux interactions que peuvent provoquer un contenu : certains seront sensibles à du texte, d’autres à une photo, ou d’autres à une vidéo.

Et nous ne sommes pas tous égaux face aux modes de diffusion. Certains préféreront l’une ou l’autre de ces solutions :

  • un article
  • une newsletter
  • une photo
  • une vidéo
  • un tweet ou un post sur Facebook (ou autres)
  • un livre blanc
  • un livre papier
  • etc.

La question à se poser :

 

En publiant moins mais mieux, pourriez-vous diffuser de différentes façons le message que vous souhaitez transmettre ?

Conclusion

En 2000, une entreprise se devait d’avoir un site internet, même si ce n’était qu’un site web vitrine. En 2015, une entreprise se doit d’avoir un blog et des réseaux sociaux associés, et c’est également valable pour les sites web marchands (ou sites e-commere).

 

Pourquoi ? Parce qu’il faut prouver, plus qu’il ne faut montrer. Parce qu’il faut informer, plus qu’il ne faut parler. Et aussi parce qu’il vaut mieux interagir sur un plan horizontal, plutôt que de donner un simple discours vertical et unilatéral.

 

Nous sommes tous des êtres riches et profonds, doués d’intelligence et d’humanité. Nos sites web, blogs, contenus, et réseaux sociaux, se doivent également de l’être.

 

Cordialement, Nicolas Fougerousse

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ou à réagir en rédigeant votre commentaire ci-dessous ! Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger cet article au format PDF :

L’entreprise et sa présence sur le web : oui, mais…

Entreprise-presence-web

Pour une entreprise, sa présence sur le web peut la servir……… ou pas.

Sources d’inspiration :

https://www.1min30.com/content-marketing-inbound-marketing/doit-on-etre-present-sur-le-web-coute-que-coute

http://blog.visible-content.fr/tendances-du-content-marketing

http://blog.visible-content.fr/internet-la-revanche-des-litteraires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.